Comment justifier au recruteur votre longue période sans travail ?

ATS recrutement freelance mission inter contrat

Vous n’avez pas travaillé depuis six mois au moins. Entre-temps, vous êtes informé sur une offre d’emploi. Vous décidez de reprendre et déposez votre candidature. À l’entretien, l’employeur vous demandera sans doute l’origine de votre « trou dans le CV ». Vous lui fournirez des réponses honnêtes pour vous justifier. Pour vous aider à faire face au chômage de longue durée, des astuces s’offrent à vous.

Comment justifier au recruteur votre longue période sans travail ?

Vos activités exigent un rythme constant. Il faut toujours sortir tôt de la maison et y revenir tard. Cela risque parfois de vous priver de vos devoirs. Ainsi, vous prenez la décision de consacrer du temps à l’éducation de vos jeunes enfants par exemple. Désormais, vous souhaitez récupérer votre travail car ils sont assez grands. Annoncez clairement cette situation au recruteur. Montrez-lui votre retour actif pour servir avec efficacité son entreprise. Il vous comprendra.

Vous avez décidé de suspendre votre travail pour voyager à l’étranger. Ce congé vous a permis d’étendre vos talents. En effet, vous étiez en contact direct avec des natifs. Vos connaissances de la langue ont évolué. Cette découverte de nouveaux horizons a suscité de nouveaux projets de carrière. Exposez en entretien les apports de votre pause. L’employeur reconnaîtra les atouts de votre profil par rapport au poste à pourvoir.

Vous avez en outre enduré le chômage depuis longtemps. Après une longue recherche d’emploi sans réponse, un recruteur a donné suite à votre candidature. Vous peinez à expliquer votre cas. Il est évident que votre chômage est dû au renvoi ou à votre abandon. Quoi qu’il en soit, soyez sincère. Évitez d’accuser votre ancien employeur. Avancez plutôt des arguments techniques qui ont imposé votre entrée en chômage. Vous prouverez ensuite au recruteur votre volonté d’investir à nouveau vos talents au profit de la société.

Votre « trou dans le CV » peut dépendre de vos problèmes personnels. Le traitement d’une maladie, l’assistance d’un proche… requièrent en effet une grande autonomie. Vous devez avouer la vérité au recruteur. Mais il n’est pas nécessaire de préciser des détails de votre vie personnelle. L’essentiel est de témoigner de votre zèle pour le travail proposé. Confirmez à l’employeur que votre rupture de carrière ne vous a pas empêché de vous former. Il vous fera plus confiance.

Astuces pour mieux faire face à votre chômage de longue durée

Cette période est souvent liée à une baisse de moral, de motivation, de confiance en soi… De nombreux jeunes en souffrent surtout en ces temps de Covid-19 où la crise sanitaire et économique perdure.

Malgré tout, il est possible d’optimiser une période de chômage de longue durée. Restez actif et organisez bien votre journée. Vous ne changerez pas vos heures de réveil, de repas, de coucher. Créez-vous un projet personnel pour apprendre de nouvelles choses (écrire, apprendre une langue, suivre des cours en ligne…). Dans la matinée, vous vous lancez à la recherche d’emploi. Et votre après-midi sera consacré à votre projet.

Votre ouverture aux autres s’avère indispensable. Pour vous décharger l’esprit, partagez vos soucis à vos proches. Vous n’êtes pas le seul à vivre la situation. Les données de l’OCDE en 2019 montrent en effet que 38,8 % des chômeurs en France l’étaient depuis plus d’un an.

Vous ferez un bilan de vos compétences. Disposez-vous les capacités requises par le poste souhaité ? Ou bien, vos talents conviennent-ils à cet emploi ? Dans certains cas en effet, se diriger vers un autre métier peut être une solution efficace.

Gardez toujours confiance en vous malgré la recherche prolongée de travail. Vous soignerez toujours plus vos talents et il ne faut pas baisser les bras. Consultez en permanence les offres d’emploi publiées. Et si c’est nécessaire, faites-vous conduire par des experts de recrutement. En effet, un coach pourra assurer et accélérer des retours positifs à vos recherches. Par son coup de pouce, vous pourrez monter un CV qui relève mieux vos expériences et compétences. Le coach vous donnera aussi les clés de réussite en entretien d’embauche.

Pour éviter votre fatigue mentale, il faut vous accorder des temps de pause. Au lieu de vous centrer trop sur les problèmes, offrez-vous des séances de sport et de loisir. Vous serez plus productif avec un esprit détendu.