Erreurs de casting

it-rh-recrutement-jobskills-itskills

D’après une étude menée par You-trust, 68% des embauches sont un succès, ce qui veut dire que 32% sont donc considérées en échec, soit 1 recrutement sur 3 !

Chaque recruteur est donc exposé à ce risque et ce, quelle que soit son expérience.

L’impact d’un recrutement en échec

Un recrutement en échec est une perte de temps et de productivité à laquelle peuvent s’additionner des charges financières de rupture de contrat.

Un recrutement raté sur des fonctions de pilotage d’entreprise peut amener à des impacts forts sur les performances de l’entreprise et dans le pire des cas, au dépôt de bilan et la cessation d’activité.

Toutes les organisations sont concernées

Grande, moyenne, petite organisation sont concernées par l’erreur de casting.

Dans plus de 75% des cas, les embauches opérées le sont par des personnes non formées aux techniques du recrutement. 

Recourir à un cabinet externe a un impact sur le budget et ne garantit pas d’élimination du risque d’erreur de casting. 

Quelles sont les principales causes

Rien de sert de rechercher superman ! Il n’existe pas.

En gonflant les qualités et compétences attendues dans les annonces vous n’allez amener qu’à une surenchère des candidats qui, face à des écarts importants clairement identifiés entre l’attendu par l’entreprise et leur propre cursus, vont argumenter en embellissant leur parcours. 

De plus, en développant les qualités et responsabilités du poste proposé, vous faussez la réalité de ce que sera le quotidien du candidat. Ce qui peut rapidement amener à des frustrations et donc des tensions managériales.  

Comment réduire le risque d’erreur de casting ? 

La transparence doit être le maître mot.

Identifier les compétences strictement nécessaires (Hard Skills), les qualités humaines (Soft Skills) strictement utiles et posez une fiche de poste clairement définie.

Lors des entretiens, instaurez un échange basé sur la transparence en posant clairement les difficultés du poste, le contexte opérationnel, les enjeux, les risques.

Procédez à des contrôles de références quasiment systématiquement.

Et surtout, formalisez un processus d’accompagnement à l’embauche car le recrutement ne s’arrête pas à la signature du contrat. 

S’adjoindre les services de l’assistant jobSkills.center

Pour aider dans l’ensemble du processus de recrutement, l’ATS jobSkills.center va prendre en charge un certain nombre de tâches administratives et d’analyse.

Outre la formalisation d’une fiche de poste, l’ATS va opérer un matching des candidats les plus en correspondance en pondérant les Hard Skills, Soft Skills, l’expérience, l’éducation, les langues, la mobilité.
La short liste ainsi proposée permet un gain de temps non négligeable sur le tri des CV.
Les candidats non retenus sont automatiquement informés de la situation de leur candidature.
Bref, l’automatisation des processus administratifs permet aux recruteurs de se concentrer sur la tâche sur laquelle ils doivent garder le contrôle : la décision d’embauche.

jobSkills.center est un ATS qui s’appuie sur une intelligence artificielle (Machine Learning par renforcement). Le produit est actuellement en version Bêta limité au recrutement de profils informaticiens. Son utilisation est totalement gratuite.