Les difficultés dans le processus de recrutement pour le recruteur (cas de l’Europe en 2021)

À l’issue d’une étude de ses besoins en personnel, l’employeur planifie et lance son projet de recrutement. Parmi les dossiers de candidatures reçus, il programme le passage en entretien des profils validés. En Europe, en 2021, il se heurte visiblement à des obstacles dans le processus d’embauche. Pour y faire face, il faut mettre en œuvre des techniques adaptées à votre situation. Devant le challenge des recruteurs, quelques outils vous permettront de mieux gérer l’entretien d’embauche pour discerner les meilleurs talents.

Les problèmes endurés par le recruteur dans le processus d’embauche 

D’un côté, l’offre d’emploi diffusée a motivé très peu de candidats. En effet, votre stratégie de communication manque d’efficacité. Le public cible n’était pas bien informé sur les intérêts de décrocher ce poste vacant.

Ainsi, les besoins de votre société ne correspondent peut-être pas aux demandes de travail en cours. Le système d’éducation en vigueur n’offre pas aux jeunes une formation adaptée à la technologie appliquée dans votre entreprise. Par ailleurs, les jeunes refusent de postuler dans des branches d’activités jugées pénibles (travaux manuels, services aux personnes…). 

De l’autre côté, de nombreuses candidatures ont réagi à votre offre. Mais dès la phase de sélection, vous peinez dans le repérage des profils conformes aux attentes de votre société. Vous risquez de conclure un contrat de travail avec un mauvais candidat. Il ne dispose effectivement pas des compétences exigées par le poste proposé. Il occupera ce poste pour un moment. Puis, il changera d’orientation peu de temps après. 

Ce départ volontaire des travailleurs constitue un des facteurs qui provoquent une crise du personnel en Europe. Les employeurs en souffrent. À titre informatif, 6 % des travailleurs allemands ont renoncé à leur métier durant la pandémie du Covid-19. Le taux est estimé à 4,7 % au Royaume-Uni. En 2021, le marché du travail français constate 300 000 postes à combler.

Comment vaincre vos difficultés liées au recrutement ?

Avant de diffuser vos annonces, gardez votre prudence. Votre style de communication priorisera l’image de marque de votre entreprise : ses missions, ses politiques ressources humaines, etc. De même, vous renseignerez au maximum votre cible sur le(s) poste(s) vacant(s) : les devoirs à accomplir, les atouts prévus, etc. Des échanges à travers les réseaux sociaux sont efficaces. Les jeunes en recherche de travail accourront vers vous. Pour mieux réussir votre communication d’embauche, notez les suggestions de vos anciens candidats. Des experts en marketing de recrutement vous offrent également leur service. 

Pour pourvoir des postes plus spécialisés, vous proposerez une formation. Par exemple, vous recruterez les jeunes qui maîtrisent la gestion de base des réseaux informatiques. Ils requièrent une instruction en sus pour opérer certaines tâches plus précises propres à ce contexte. Ce développement du savoir-faire stimulera leur ambition professionnelle. Dans cette idée, l’État français a lancé en 2021 un “plan de développement des compétences” pour promouvoir les salariés et pour soutenir les jeunes au chômage. 

Pour maintenir les travailleurs à leur poste, vous optimiserez vos outils de motivation. Vous créerez un tableau de performance bien lisible. Vous féliciterez les ouvriers qui prouvent un effort exceptionnel. Vous approcherez les nouveaux salariés pour sonder leurs souhaits. Pour les aider à franchir les obstacles liés à leur métier, vos conseils sont nécessaires.   

Pour affirmer la qualité de la main-d’œuvre, vos critères de sélection doivent être raisonnables. Derrière des CV (Curriculum Vitae) bien présentés et des lettres de motivation bien rédigées, tenez compte d’autres dimensions selon le poste offert. Par exemple, testez bien la compétence linguistique orale/écrite des candidats au poste de secrétaire. 

La tactique à adopter pour mieux conduire l’entretien d’embauche 

La science et la technologie évoluent. De nouveaux emplois apparaissent en même temps. Par conséquent, en Europe, les recruteurs se mettent en challenge. Pour vous démarquer, choisissez un lieu de rendez-vous favorable pour l’entretien. Préparez un cadre bien aéré et éclairé, un coin de détente bien sécurisé. Le candidat se sentira à l’aise durant son intervention.

Avant de commencer, vous devez rompre le stress du candidat. Abordez pour un moment un sujet d’ordre général pour l’inviter à s’ouvrir. 

Lors de vos échanges, faites preuve de dévouement pour éviter de bloquer ou de gêner votre interlocuteur. En toute confiance, il dévoilera ses compétences.

Pour mieux vous faire comprendre, formulez des phrases claires et précises. Elles doivent pousser votre partenaire à exprimer son propre point de vue, à développer son esprit d’analyse. À la fin de l’entrevue, par des questions ouvertes, vous évaluerez son esprit de synthèse. 

Un entretien n’est pas le moment d’intimider le candidat. Cependant, à cette étape, vous l’aiderez à exprimer ses talents et ses anciennes expériences. Il dégagera le meilleur de lui-même pour acquérir le nouveau poste. Par la suite, il contribuera pleinement à l’essor de votre entreprise.