Savoir se vendre en entretien

ATS recrutement ITSkills freelance mission ESNLors de l’entretien d’embauche, vous déployez vos efforts pour vous vendre près du recruteur. Le « combat » ne semble pas simple surtout face aux concurrents en quête du même poste. Par conséquent, vous n’avez qu’à soigner en amont votre préparation. Travaillez plus sur les points cruciaux que vous vendrez le jour J.  

Les points à ne pas rater lors de la préparation

Devant le jury, vous allez retracer une histoire. Il faut bien gérer votre récit. Votre vie ne sera pas exposée aux auditeurs. Valorisez surtout à vos compétences. Vous procéderez donc à une analyse de vos expériences sur le travail, à commencer par les plus reculées. Cette étude vous aide à repérer les talents qui étaient à la base de votre succès au travail.

Si, en tant que jeunes diplômés, vous ne disposez pas d’expériences solides de métier, favorisez vos compétences transversales. Souvenez-vous de votre esprit d’équipe noté, de votre art de dialogue, de votre habileté à gérer le temps, etc.

Pour produire un speech de qualité, une bonne organisation des idées s’impose. Vos exploits de parcours seront donc listés avec ordre dans votre agenda. Parlez d’un exemple précis pour prouver chaque cas. 

Il ne faut pas oublier de prioriser les compétences ajustées aux besoins de l’entreprise. Ainsi, renseignez-vous au mieux sur la société. Ses traits à part doivent vous plaire, à savoir ses enjeux, son ambition… De même, récoltez le plus d’informations sur ce qu’on attend de vous à ce nouveau poste. Des recherches sur le web et vos relations avec les employés actuels vous donnent des données plus riches. 

Il serait mieux d’apprendre plus tôt le statut et le parcours de votre interlocuteur. Ainsi, vous pourrez anticiper les types de questions et remarques qu’il va soulever. Les sites d’informations professionnelles (LinkedIn, Viadeo) peuvent vous appuyer sur ce plan.

La préparation gestuelle d’un candidat qui s’apprête à se vendre  

Votre approche pendant l’exposé se prépare aussi. Votre savoir-être coûte cher pour l’employeur. Par exemple, il ne sera pas assez tendre en face d’un profil qui manque de confiance en soi, de logique et de loyauté. 

Il y aura bien sûr des questions imprévues posées par votre jury. Vous resterez calme, souriant mais vigilant. Évitez les blablas futiles. Vous apporterez des réponses claires, directes et concises. 

Des séances de simulation préalables s’avèrent nécessaires. Vous ferez appel à vos proches pour vous assister et vous corriger à temps. Si besoin, rejoignez des ateliers offerts aux jeunes en recherche de travail. Des experts visent à assurer la réussite de votre entretien d’embauche. Ils vous créeront le vrai art de négocier durant cette phase décisive du recrutement. 

Sur quels sujets insister pour se vendre devant l’employeur au jour J ?

Vous avez déjà rassemblé les faits positifs qui intéressent le plus votre employeur. Accordez donc, lors de l’exposé, une valeur majeure à votre expérience sur le travail. Un ou des exemples pratiques précis défendront votre récit. Vous prouverez votre unicité par rapport aux autres candidats. Mais surtout, il faut rester fidèle à votre CV lorsque vous révélez vos compétences. 

Démontrez votre grand intérêt pour le poste à pourvoir. Vous prendrez note des infos importantes lancées à travers le débat. Vous devez aussi relever les questions posées pour ne pas sauter certaines réponses. Si des remarques ou questions vous semblent un peu floues, n’hésitez pas à demander plus de précision. Sinon, vous risquez de fournir des réponses hors sujet.

À la fin de votre exposé, résumez à l’employeur les objectifs de l’entreprise et vos atouts par rapport au métier proposé. Vous le convaincrez que vous êtes la perle rare recherchée. Et avant de sortir, informez-vous sur la suite du processus. Si possible, demandez la date précise de publication du résultat.