Trouver des clients quand on est freelance

jobskills-ats-recrutement

Entre assurer ses prestations, gérer l’administratif, entretenir et monter en compétence, il reste finalement peu de temps à consacrer à la recherche des clients.

Rechercher ses clients

Trouver des clients ?
Simple, il suffit de se créer une page de présentation de ses compétences pour être inondé de leads et ainsi choisir les meilleures opportunités au meilleur prix. 

Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu !
Le job commercial est un vrai métier, nécessite un optimisme à toute épreuve et une énergie débordante, et du temps, beaucoup de temps.
Autant d’éléments qu’un maximum de personnes qui sont en statut de freelance n’ont pas. 

Le statut particulier du freelance

De plus, le statut de freelance demande à être multi-tâche de nature. Il faut assurer ses prestations, se former et entretenir ses compétences, suivre son temps de travail et facturer ses prestations et quand il reste du temps, chercher le client d’après.
Sans compter qu’il est tout de même préférable de garder de la capacité temps pour les week-end et les vacances.
Sinon, le burn-out n’est pas loin !

Réguler ses revenus

Toute l’alchimie consiste à linéariser ses revenus au maximum pour éviter les à-coups des périodes d’inter-contrat.
Il faut prendre en compte les prix de vente pratiqués sur le marché à compétence égale et se fixer un objectif de chiffre d’affaires réaliste.
Rien que déterminer le tarif journalier cohérent pour une activité mériterait un article tellement de paramètres rentrent en ligne de compte.

Mais une fois les paramètres de gestion posés, il faut partir à la chasse aux clients.

Actionner les leviers

Plutôt que de vouloir développer un portefeuille de clients finaux, il est souvent plus judicieux de vouloir offrir ses compétences en sous-traitance à des sociétés qui vont nous placer chez leurs clients.
Certains freelances sur le marché appellent ces sociétés des intermédiaires, alors que la vraie terminologie devrait être le terme client.
En effet, dans ce modèle d’organisation la société dite intermédiaire a un client final chez qui elle souhaite faire intervenir le freelance en sous-traitance pour son compte. La société intermédiaire est donc un client pour le freelance puisque les relations contractuelles et les factures sont établies entre ces deux parties.
La déontologie professionnelle veut que les relations entre les parties soient respectées et que le freelance ne cherche pas à court-circuiter son client.
Ces règles étant posées, il suffit, pour minimiser son activité commerciale directe, faute de temps, de chercher à travailler avec des sociétés en sous-traitance.
Dans ce schéma, ce sont elles qui vont mettre leur capacité commerciale en action pour trouver les opportunités et en multipliant les contacts auprès de ces structures ont démultiplie les chances d’être sollicitées pour des interventions en sous-traitance.

Il est bien clair que dans cette relation, le tarif de sous-traitance est moins élevé que le prix du marché client final puisque la société qui sous-traite a besoin de placer un markup de gestion et de pilotage de la prestation du freelance.

Apport d’affaire gratuit sur ITSkills

Sur ITSkills, le showroom permanent de l’ATS jobSkills.center, les freelances informatiques trouvent des clients gratuitement : 

  • d’une part des sociétés en recherche de sous-traitance
  • mais également des clients finaux auprès desquels ils peuvent ainsi améliorer leur tarif de vente et donc leur marge brute.

Contrairement à d’autres plateformes, sur ITSkills :

  • pas de commissions prélevées sur les affaires. 
  • des factures établies directement par le freelance à son client selon le prix convenu entre eux.
  • Le client règle directement le freelance.

Zéro (0) frais d’intermédiation ou de commissions prélevés par ITSkills.

La plateforme est également gratuite pour les clients en recherche occasionnelle de compétences. Elles peuvent ainsi bénéficier gratuitement de l’assistance au recrutement de l’ATS jobSkils.center pour réaliser leurs recrutements.
Seules les entreprises importantes qui recrutent “en volume” doivent souscrire un abonnement payant. 

Rejoignez vous aussi la communauté ITSkills et développez votre portefeuille client gratuitement et sans effort.

Rédigé par l’équipe jobSkills.center